jean marais - topofthetop

Jean Marais, un acteur ++

La carrière artistique de Jean Marais est tellement immense qu’il est difficile de choisir tel ou tel film. Cet acteur beau comme un Dieu, a commencé très jeune dans de petits rôles de figuration avant d’être repéré par Jean Cocteau (désolé pour vous mesdames). Malgré tout, il a joué avec de très belles actrices (Josiane Day, Viviane Romance, Danièle Darrieux, Michèle Morgan, Madeleine Robinson, Marina Vlady, Mylène Demongeot entre autres…). Après quelques films comme ‘L’éternel retour ou Les parents terribles’, son premier grand rôle fut dans ‘La Belle et la Bête’.

Un sourire éclatant et charmeur, une voix reconnaissable entre mille, un acteur plein de talents, souvent dans des rôles d’époque costumés et n’oublions pas, que bien avant notre Bébel national, il réalisait toutes ses cascades. Gardons également l’image de Jean Marais pendant le Gala de l’Union des Artistes, perché en haut du mât fumant une cigarette, cette séquence m’a beaucoup marquée et pourtant j’étais enfant.

Une sélection de quelques films pour le plaisir de tous, à voir et à revoir…

TOP 1. La Belle et la Bête

Jean Cocteau signe ce film en 1946. Un film qui a fait découvrir un acteur transformé après plusieurs heures de maquillage par jour pour un résultat impressionnant.

Malgré cette ambiance (qui de plus est en noir et blanc) ce film est un conte qui peut nous rappeler ‘Cendrillon’.

Dans la famille de Belle (Josiane Day) il y a deux sœurs très vilaines, un père qui travaille dans les affaires et qui, au cours d’un voyage s’égare et se retrouve dans un château où vie la Bête. Contraint de choisir une de ses trois filles pour cette créature mi-homme mi-animal, Belle décide de se sacrifier… et l’histoire commence. La voix si particulière de Jean Marais donne à son personnage une gravité supplémentaire à son physique.

A regarder dans une version restaurée… à plusieurs pour ne pas prendre peur… mais rien à craindre, la Bête est vraiment mignonne.

TOP 2. Le bossu

Un autre personnage déguisé et maquillé, et encore une performance pour notre Jean Marais.

On ne peut pas oublier ces phrases « Mon Seigneur, caressez ma bosse, elle vous portera bonheur », et « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ». Afin d’aider le Duc de Nevers (d’où le nom de la botte), Henri de Lagardère entre dans un combat où une fois encore Jean Marais nous montre ses talents d’escrimeur.

Avant que les yeux du Duc ne se referment à tout jamais, Lagardère promet de le venger et de s’occuper de sa fille Aurore qu’il confiera à son valet Passepoil (joué par Bourvil avec grand talent comme à son habitude). Partis vivre en Espagne pour cacher et élever Aurore, leur retour sera motivé par la vengeance du Duc de Nevers. De belles scènes et un beau final pour le plaisir de tous.

TOP 3. Le Capitan

André Hunebelle (spécialiste des films historiques) signe une fois encore un très grand film d’aventure et de cape et d’épée.

A la mort d’Henry IV, Marie de Médicis dirige le pays trouvant que le Roi Louis XIII est trop jeune. Elle confie les pouvoirs à Concini qui rêve de conquérir le Trône. Essayant par tous les moyens d’éliminer le Roi (l’occasion de retrouver l’acteur Piéral dans le rôle du nain empoisonneur). L’arrivée de François de Capestang va changer les plans de Concini.

L’ascension de la tour par Jean MARAIS reste un point fort de cette aventure parmi toutes les autres cascades. Bourvil dans le rôle de Cogolin, son ami, apporte une note très humoristique et quelques séquences mémorables.

TOP 4. Les mystères de Paris

Dans le rôle du Marquis de Sombreuil, Jean Marais nous montre une fois de plus ses talents d’acteur et de cascadeur, autant dans les scènes de bagarre que dans les égouts de Paris (un passage très marquant de ce film). A ses côtés, le plaisir de retrouver de grands acteurs tels Pierre Mondy, Noël Roquevert, Raymond Pellegrin, François Chaumette et Henri Lambert, entre autres et la très jolie Dany Robin.

De la Haute Société aux bas-fonds parisiens de l’époque pour sauver Fleur de Marie, André Hunebelle nous offre un très grand film qui plaira à tous. Personnellement j’adore ce film et les décors du vieux Paris. A voir absolument…

TOP 5. Fantômas (la trilogie)

Drôle de personnage que cet homme au masque inquiétant qui a dû apeurer les plus jeunes, quelque peu ridicule en rapport aujourd’hui à tous ces monstres informatisés projetés sur nos écrans de cinéma. Parlons également de cette voix venue de nulle part et qui apporte à ce personnage le cynisme recherché. Une série de trois films dont Louis de Funès (toujours très excité) prend la vedette à Jean Marais (qui joue Fantômas et le journaliste très classe qui essaiera par tous les moyens d’attraper Fantômas).

Toujours très à l’aise dans la transformation, Jean Marais nous propose plusieurs personnages, des cascades, des combats. L’occasion de voir une simulation de chasse à courre, le décollage d’une fusée et une DS Citroën qui s’envole, emportant avec elle notre Fantômas. Décidément… ils ne l’auront jamais et surtout il ne faut pas compter sur le commissaire Juve…A quand la suite de ces aventures ? On ne sait jamais et ce serait avec plaisir.

Vous avez apprécié ces 5 premiers films, un retour en arrière pour retrouver ce grand acteur, alors nous pouvons continuer.

TOP 6. Le masque de fer

Mais qui est donc ce masque de fer ? Une énigme de l’histoire de France.

En 1656, Mazarin toujours dans les bons coups décide, en vue de remplacer le Roi Louis XIV malade, de faire revenir son frère jumeau enfermé dans un château. Afin de mener à bien cette mission, le Cardinal fait appel au beau chevalier d’Artagnan. Malheureusement l’homme au masque de fer s’est évadé et de conspiration en conspiration cette aventure est menée de mains de maître par un Jean Marais très souriant et toujours aussi à l’aise dans ces rôles de Chevalier. Un joli petit film à voir.

TOP 7. Le comte de Monte-Cristo

D’après un roman d’Alexandre Dumas, de nombreux films ont été réalisés (de très bonne qualité). Jean Marais (toujours très bien dans son personnage à deux facettes) joue Edmond Dantès, jeune marin de retour à Marseille pour retrouver sa future fiancée prénommée Mercédès, est fait prisonnier au Château d’If après une conspiration. En cellule avec un vieil homme, l’abbé Faria qui lui fera part de la présence d’un trésor sur l’île de Monte-Cristo, Edmond Dantès va devenir un homme riche, ce qui lui permettra d’aider quelques proches (très rares) et surtout de se venger. Une belle histoire et un très bon film que tout le monde appréciera.

TOP 8. Le paria

Dans toute sa filmographie, peut-être un des films les moins connus de Jean Marais, et pourtant un bon film et une belle prestation de sa part.

Manu (Jean Marais) devient gangster après la mort de sa femme et sa fille. Suite à un vol de diamants, il se réfugie chez une paysanne qui vit avec son fils. L’amour étant toujours le plu fort, ils tomberont amoureux et formeront ainsi une nouvelle famille. Mais cette cache ne sera pas suffisante et Manu sera traqué jusqu’à… AH ! AH !…et bien pour connaitre la fin il faut absolument regarder ce bon film.

TOP 9. Le gentleman de Cocody

Tout de blanc vêtu, Jean Marais nous emmène dans une aventure sous le soleil de la Côte d’Ivoire. L’histoire d’un diplomate qui accompagne une belle jeune femme qui chasse le papillon rare et cela pour masquer sa véritable identité de chef de gang à la recherche d’une épave d’avion qui contiendrait une énorme cargaison de diamants. Une poursuite infernale va animer ce film d’aventures. Jean Marais toujours aussi souriant et l’occasion de retrouver le grand Philippe Clay et Robert Dalban.

Ambiance des années 1960, un film très agréable présenté par une belle affiche de cinéma.

TOP 10. Les parents terribles

Dans cette série de films de Jean Marais et en hommage à Jean Cocteau (indissociable) qui nous a fait découvrir cet acteur merveilleux, un film sorti en 1948 dont les dialogues sont succulents. Des images ‘noir et blanc’ et en narrateur la voix très précise de Jean Cocteau. Un retour (et non pas l’éternel retour) aux sources pour cette belle histoire familiale.

Michel, élevé dans une famille légèrement désordonnée entre ses parents (vieux couple) et sa tante, est comme un Dieu au milieu de tout ce petit monde, et la mère ne voit rien d’autre que lui, rien que lui, jusqu’au jour où il rencontre une belle et jeune femme (jouée par Josette Day), et qu’il décide de la présenter à sa mère. Mais l’histoire ne s’arrête pas là, car sa mère (Madeleine) a un amant de longue date qui n’est autre que… le père biologique de Michel.

Un film ancien, avec des images dont on ne recherche pas la qualité, un son qui date un peu, mais aucune importance si vous avez toujours aimé Jean Marais, vous regarderez ce film avec grand plaisir.

Vous aimez le cinéma? Découvrez le top 10 des meilleures séries, spécialement concocté par notre team 🙂

Similar Posts